Presse

Télérama conquis par Flûte Transcriptions !

"On reconnait une transcription réussie à ce qu'elle fait oublier que l'oeuvre n'a pas été pensée pour l'instrument joué.(...)La flûtiste Raquele Magalhaes et la pianiste Marie-Josèphe Jude n'ont rien laissé au hasard, et ont adapté elles-mêmes des partitions écrites pour le violon". 

Un article à retrouver en intégralité dans le Télérama de cette semaine ! 

Grey Panthers transporté par Flûte Transcriptions !

 

On retrouve dans cet album des compositions bien connues dans leurs version originale pour violon et piano (...) mais ici dans la sonorité intime et chaleureuse de la flûte de Raquele Magalhaes, ces morceaux trouvent une nouvelle et surprenante vitalité. 

Pour en lire davantage de cet article en italien cliquez ci-dessous :

L'Alsace enchantée par Métamorphosis !

"Célia Oneto Bensaid franchit un nouveau palier avec cet albulm intimiste où s'entrecroisent Métamorphosis de Philip Glass, Miroirs de Ravel et Number 1 de Camille Pépin. Un programme résolument contemporain, audacieux et tout à fait cohérent."

 

RMTnews International s'enthousiasme pour Flûte Transcriptions !

"Il y a, dans ce disque, le désir de deux grandes artistes de jouer ensemble un répertoire élargi au-delà de la littérature plus réduite de leurs instruments respectifs le piano et la flûte, Marie-Josèphe Jude, pianiste et Raquele Maghales, flûtiste, se font donc le plaisir, pour le nôtre de renouveler notre écoute de certaines pages du romantisme allemand, à travers Robert Schumann, et du symbolisme français de Debussy et Ravel". 

Pour lire l'article en entier, cliquez ci-dessous : 

Musicologie.org s'enthousiasme pour l'album "Saxophonie" du Quatuor Ellipsos !

Pour lire la critique, cliquez sur le bouton ci-dessous :

Opus Klassiek conquis par l'album "Saxophonie" des Ellipsos !

"Quel régal pour les saxophonistes [...] ! Le Quatuor Ellipsos excelle dans ce répertoire."

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

Opus Klassiek convaincu par l'album "Metamorphosis" de Celia Oneto Bensaid

"Les cycles en plusieurs parties de Ravel et Glass sont pris ensemble et placés alternativement. À l'écoute d'une seule traite, celle-ci fait en effet un effet merveilleux [...] les doigts de Oneto Bensaid volent et glissent avec souplesse et aisance"

Pour découvrir la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

La Gazette bleue s'enthousiasme pour les "Ballades" de Thierry Maillard

"Il qualifie son énergie créative de “volcanique presque colérique” mais dans ce nouvel album “Ballades”, à la beauté limpide et épurée, il souhaite nous “révéler sa face cachée” [...]. Il réussit merveilleusement ce pari et nous emporte dans l’univers mélodique, profond et émouvant de quelques unes de ses propres ballades revisitées pour l’occasion. [...] C’est beau, ça fait du bien à l’âme, c’est un disque à ne pas rater, un réel coup de coeur !"

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

Encore une belle critique pour Flute Transcriptions !

"La flûte apporte une légèreté épousant avec bonheur les lignes mélodiques et rythmiques tracées par un piano virtuose. Une fabuleuse entente entre deux musiciennes au sommet de leur art."

L'Alsace

Entretien avec Théophile Alexandre dans l'Agitateur Lyrique

Le contre-ténor Théophile Alexandre a multiplié les expériences originales mêlant volontiers chant et danse, de Monteverdi à la création contemporaine en passant par Bach, et même l’opérette d’Hervé  Les Chevaliers de la table ronde dans laquelle il a joué à Limoges en 2017. Il n’hésite pas à emprunter des chemins de traverse et présente sa nouvelle création, No(s) Dames, hommage dégenré aux tragédiennes d’opéra.

Pour lire l'interview dans son intégralité :

Metamorphosis récompensé de 4 diapasons !

"La capacité de l'interprète à différencier les plans sonores participe de l'étrangeté de cette lecture. Sa maitrise, son regard original valent qu'on s'y arrête"

Diapason

Critique à retrouver en intégralité dans le numéro du mois de juillet 2021

Célimène Daudet dans Mediapart !

« Le résultat est une pépite qui s’écoute en boucle, hypnotisant mariage entre les notes de trois compositeurs qui maîtrisaient l’art de mettre la mélancolie insulaire en musique et la sensibilité et la technique d’une pianiste personnellement impliquée. »

Frédéric L'Helgoualch - Mediapart

Pages

Partager cette page