Presse

Distinction "Supersonic" du magazine Pizzicato pour l'album du Trio Talweg

"French Trio Talweg has a lot to say in its truly inspired and attractive performances of the piano trios by Ravel, Turina and Gubitsch. Their energetic playing shows a high level of musical craftsmanship"

Pour lire la critique en entier (en allemand et anglais), cliquez ci-dessous.

L'album "Apothéoses" dans la sélection de Noël de Grey Panthers !

Pour lire la chronique (en italien), cliquez ci-dessous.

Très belle critique de l'album de l'Ensemble Ouranos dans le magazine hollandais Volkskrant

Pour lire la critique (en néerlandais), cliquez ci-dessous.

Superbe critique de l'album de l'Ensemble Ouranos, par Classicagenda

"La précision d’exécution requise dans les Six bagatelles de Ligeti, la beauté expressive du Kvintet, Op.43 de Nielsen et la transcription du Quatuor à cordes n°12 – dit « Quatuor américain » de Dvořák offrant une lecture enrichie de l’oeuvre, en font un disque à explorer sans réserve."

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

L'album Beethoven de l'ONDIF et Cédric Tiberghien dans la liste de Noël de Grey Panthers !

" Due capolavori di Beethoven nella dinamica, caracollante interpretazione di Enrique Mazzola – il giovane direttore di origine italiana che abbiamo seguito sino ad ora nelle sue interessanti registrazioni per NoMadMusic".

Pour lire la critique en entier (et en italien), cliquez ci-dessous.

5 étoiles Classica pour l'album Hindemith de Ruth Killius !

"Les oeuvres sont balayées d'un souffle formidable, absent de bien des versions. Les mouvements vifs sont enlevés avec un panache défiant toute concurrence, tandis que les pages chantantes sont autant d'exploration hors du temps, où le timbre de son alto devient merveilleusement éthéré [...] Ruth Killius propose dans ce répertoire une voie bien à elle, racée, libre et spectaculaire".

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

 

4 Diapason pour l'album "Apothéoses" d'Olivier Baumont et Béatrice Martin !

"Martin et Baumont trouvent un ton convaincant, une élégance de belle tenue et une diction qui cerne au plus près les caractères. Ces pièces souvent brèves exigent en effet un coup de crayon des plus habiles[…]. La Sonade est brillante et joliment déclamée, « la source » […] coule avec une belle rondeur qui vient souligner l’harmonie d’un théorbe très inspiré. On tombe facilement sous le charme du Sommeil de Corelli, la délicatesse des petits jeux y fait merveille. La complicité des musiciens est admirable […] Les pièces solo mettent en lumière les jeux assez différents de Béatrice Martin (belle et impérieuse virtuosité) et d’Olivier Baumont d’un raffinement délectable. On louera pour finir une prise de son d’un naturel exemplaire." 

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

Superbe critique de l'album de l'Ensemble Ouranos, sur ON Mag !

"Dans le Dvořák comme pour les deux autres œuvres, les Ouranos, Mathilde Calderini (flûte), Philibert Perrrine (hautbois), Amaury Viduvier (clarinette), Rafael Angster (basson) et Nicolas Ramez (cor), issus du CSMP, réunis depuis 2014, font montre d'une maîtrise technique accomplie. Mais surtout d'un élan et d'une palette de couleurs alliée à un grand raffinement de jeu."

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

Superbe critique de Resmusica pour l'album Beethoven de l'ONDIF et Cédric Tiberghien !

"L’Orchestre national d’Île-de-France apporte sa pierre à l’immense édifice beethovénien, avec une lecture probe, bien tenue, précise, sans recherche gratuite d’originalité (...] L’excellent chef Enrique Mazzola canalise avec brio l’ensemble des pupitres, au meilleur de leur forme aux plans technique et interprétatif [...] L’ensemble se positionne  à l’égal des phalanges et des solistes internationaux actuels de très haut niveau"

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

Le Babillard enthousiasmé par l'album "Apothéoses" d'Olivier Baumont et Béatrice Martin !

"Partout, les deux clavecinistes exaltent la tendresse de Couperin ; la moindre mélodie est touchée avec une délicatesse et une clarté qui rendent le tout délicieux. On chavirerait dès que s’élèvent les premières notes du Gravement de l’Apothéose de Corelli, où les voix sont nettes mais jamais sèches, on se délecte du frémissement des eaux de l’Hippocrène au moment de l’ « enthousiasme de Corelli ». Bref, tout cela respire et sourit."

Pour lire la critique en entier, cliquez ci-dessous

Critique enthousiaste par UtMiSol de l'album du Trio Talweg !

"On ressent très bien la connivence et l’écoute attentive entre ces musiciens. Ici, tout est maîtrisé, calibré avec une grande minutie [...] La prise de son magnifie le tout, de manière très naturelle, et limpide. 
C’est donc un voyage musical plein de saveurs que nous propose le trio Talweg, à déguster sans modérations."

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

Critique enthousiaste par UtMiSol de l'album Beethoven de l'ONDIF et Cédric Tiberghien !

"Le chef d’orchestre, véritable orfèvre, cisèle chaque note, dessine chaque phrase, soigne le moindre détail. Le lyrisme reste intact. Dans le 1e concerto pour piano, Cédric Tiberghien adhère à cette politique
du "minimalisme" d’interprétation. Le soliste au jeu fluide, perlé, très élégant et cependant puissant s’impose avec force talent. [...] Une interprétation sincère loin des sentiers battus."

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous. Dans le 1e concerto pour piano, Cédric Tiberghien adhère à cette politiqueDans le 1e concerto pour piano, Cédric Tiberghien adhère à cette politique"
du "minimalisme" d’interprétation. Le soliste au jeu fluide, perlé, très élégant et cependant puissant s’impose avec force talent."

du "minimalisme" d’interprétation. Le soliste au jeu fluide, perlé, très élégant et cependant puissant s’impose avec force talent.

Pages

Partager cette page