Presse

L'Ensemble Ouranos invité du Journal du Classique sur Radio Classique

Le clarinettiste Amary Viduvier, la flûtiste Mathilde Calderini, et le hautboïste Philibert Perrine étaient les invités du micro de Laure Mézan pour présenter l'album "Ligeti, Nielsen, Dvorak" de l'Ensemble Ouranos.

Pour écouter l'émission en replay, cliquez ci-dessous.

L'Ensemble Ouranos invité de Musique Matin sur France Musique !

La flûtiste Mathilde Calderini et le clarinettiste Amaury Viduvier, membres de l'Ensemble Ouranos, étaient les invités du micro de Gabrielle Oliveira Guyon pour présenter leur album "Ligeti, Nielsen, Dvorak", paru début décembre.

Replay de l'émission disponible en cliquant ci-dessous !

Pizzicato Magazine séduit par l'album "Ligeti, Nielsen, Dvorak" de l'Ensemble Ouranos !

"The spontaneity and the sheer virtuosity of Ligeti’s Bagatelles is amazing in this recording of Ouranos, and the musicians are likely to have only the sky as limit. So the quintet’s name is truly appropriate. On the disc, you can also hear a colourful and atmospheric account of the Nielsen Quintet. The transcription of Dvorak’s American Quintet works well, except for the Lento which becomes a little shrill. Yet, the playful Finale makes us quickly forget that."

Pour le la critique en intégralité (en allemand et anglais), cliquez ci-dessous.

 

L'album de l'Ensemble Ouranos dans la sélection de Noël de Grey Panthers !

"questo cd, [...] farà la gioia degli appassionati di musica per strumenti a fiato. Esemplare la qualità della registrazione."

Pour lire la critique (en italien) en intégralité, cliquez ci-dessous.

L'album "Messiaen, Debusssy" de Célimène Daudet dans le Top 5 classique 2018 de Libé

"…parce que cette pianiste a des idées, des convictions et du talent." 

 
Guillaume Tion, Libération.

Critique enthousiaste de l'album de l'Ensemble Ouranos dans l'émission "En Pistes" !

"C'est réussi à tous points de vue [...] c'est très bien joué, d'une précision et d'une justesse impressionnantes. [...] J'ai été impressionnée par tant de facilité technique et musicale. [...] Ce sont les nouveaux "Moraguès"
Emilie Munera et Rodolphe Bruneau-Boulmier conquis par le premier album de l'Ensemble Ouranos !

Replay de l'émission disponible en cliquant ci-dessous.

Distinction "Supersonic" du magazine Pizzicato pour l'album du Trio Talweg

"French Trio Talweg has a lot to say in its truly inspired and attractive performances of the piano trios by Ravel, Turina and Gubitsch. Their energetic playing shows a high level of musical craftsmanship"

Pour lire la critique en entier (en allemand et anglais), cliquez ci-dessous.

L'album "Apothéoses" dans la sélection de Noël de Grey Panthers !

Pour lire la chronique (en italien), cliquez ci-dessous.

Très belle critique de l'album de l'Ensemble Ouranos dans le magazine hollandais Volkskrant

Pour lire la critique (en néerlandais), cliquez ci-dessous.

Superbe critique de l'album de l'Ensemble Ouranos, par Classicagenda

"La précision d’exécution requise dans les Six bagatelles de Ligeti, la beauté expressive du Kvintet, Op.43 de Nielsen et la transcription du Quatuor à cordes n°12 – dit « Quatuor américain » de Dvořák offrant une lecture enrichie de l’oeuvre, en font un disque à explorer sans réserve."

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

L'album Beethoven de l'ONDIF et Cédric Tiberghien dans la liste de Noël de Grey Panthers !

" Due capolavori di Beethoven nella dinamica, caracollante interpretazione di Enrique Mazzola – il giovane direttore di origine italiana che abbiamo seguito sino ad ora nelle sue interessanti registrazioni per NoMadMusic".

Pour lire la critique en entier (et en italien), cliquez ci-dessous.

4 Diapason pour l'album "Apothéoses" d'Olivier Baumont et Béatrice Martin !

"Martin et Baumont trouvent un ton convaincant, une élégance de belle tenue et une diction qui cerne au plus près les caractères. Ces pièces souvent brèves exigent en effet un coup de crayon des plus habiles[…]. La Sonade est brillante et joliment déclamée, « la source » […] coule avec une belle rondeur qui vient souligner l’harmonie d’un théorbe très inspiré. On tombe facilement sous le charme du Sommeil de Corelli, la délicatesse des petits jeux y fait merveille. La complicité des musiciens est admirable […] Les pièces solo mettent en lumière les jeux assez différents de Béatrice Martin (belle et impérieuse virtuosité) et d’Olivier Baumont d’un raffinement délectable. On louera pour finir une prise de son d’un naturel exemplaire." 

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

Pages

Partager cette page