Presse

Aller simple pour le blogueur Andika avec Toumanian Mek

"Ce disque tient […] ses promesses musicalement ! […] Tous ces morceaux ont en commun d'être défendu avec vigueur par tous les musiciens, qui se mettent totalement au service de ce répertoire. Même si l'ensemble Toumanian Mek est un quatuor à cordes, ce disque dépasse largement le cadre de la musique de chambre.

[…] Toumanian Mek, c'est une invitation au voyage, à la danse et c'est surtout une très belle découverte."

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

Lexnews couronne l'interprétation des Zaïde pour "Amadeus" !

C’est toute la pétulance du grand Mozart qui se trouve concentrée dans ce disque. Un CD qui d’une certaine manière couvre à lui seul de A à Z l’histoire du Quatuor Zaïde […]. Cet album plaisant et d’une grande rigueur technique permet à l’auditeur de perpétuer la tradition du XIXe siècle des réductions de grandes œuvres pour des adaptations à de plus petits effectifs. [La Flûte enchantée] ne se trouve en rien diminuée par la disparition des voix humaines alors que les cordes frottées prennent leur relais avec autant de bonheur grâce à cette complicité entretenue par les musiciennes.

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

"Fluteless but still magic" The Strad on "Amadeus" by Quatuor Zaïde

"Before the advent of mass media, it was customary for an opera's greatest hits to be arranged for smaller, more portable ensembles. [...] Transferring a 46-minute sequence of numbers from The Magic Flute to string quartet grants a particular clarity to inner lines; the irresistible fugal writing of the overture especially benefits."

For the full review, please click below.

France Catholique convaincu par le Quatuor Zaïde dans "Amadeus"

"On est surpris [...] du véritable intérêt qu'il y a à entendre La Flûte ainsi enchantée par des musiciennes hors pair ! Quelle virtuosité maîtrisée et réjouissante. Le quatrième enregistrement de ces filles mozartiennes est le plus convaincant !"

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

4 étoiles Classica pour l'album B-Side de la Camerata Alma Viva !

"Quel élan, quelle fougue ! Cette interprétation vive et lumineuse [des divertimenti de Mozart] possède à la fois l'articulation incisive du quatuor à cordes et les contrastes dynamiques de l'orchestre [...] C'est un Mozart au pouls battant, virtuose, spontané, espiègle et facétieux que livre la Camerata, conjuguant le discours collectif et les qualités individuelles"

Pour lire la critique en entier, cliquez ci-dessous !

 

Classique News séduit par l'album "Chamber Music" de Camille Pépin !

"La prise de son est remarquable. Il est rare qu’un disque de musique contemporaine, pour intéressant qu’il soit, incite à la réécoute : celui-ci invite et envoûte."

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

Choc Classica pour l'album "Amadeus" du Quatuor Zaïde !

"Les Zaïde traduisent parfaitement le bouillonnement juvénile de l'oeuvre, accentuant son caractère jubilatoire par leurs attaques précises, leurs phrasés ciselés, leur discours nerveux, réactif et leur engagement total. Et ce sourire mozartien dans les archets ! Le Quatuor Zaïde livre un Mozart élégant, impertinent et audacieux, à la psychologie subtile, à la fois légère et introspective"

Pour lire l'article dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

Le blogueur Andika enchanté par la vitalité de la Camerata

"La date du 12 juin 2019 était une date cochée dans notre agenda pour diverses raisons. C'était surtout l'opportunité de découvrir la Camerata Alma Viva (l'âme vivante), pour son premier concert parisien au Bal Blomet. […] Là où le disque est déjà excellent, le concert est encore mieux pour entendre toute la vitalité de ces musiciens. Notamment dans l'Allegro du Divertimento en si bémol Majeur, K.137 de Mozart qui est vraiment le morceau emblématique de ce disque, tant il est entraînant. L'intensité et la fougue que les musiciens impriment dans leur interprétation ne peuvent qu'emporter l'enthousiasme." 

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

4F Télérama pour l'album "Amadeus" du Quatuor Zaïde !

"Un opéra de Mozart réduit à quatre musiciennes ? L’un des paris du Quatuor Zaïde, remporté haut la main [...] cette transcription de La Flûte enchantée [...] ne manque ni de vie, ni de théâtre, deux éléments que l’on retrouve également dans le Quatuor en sol majeur K.387, premier des six quatuors dédiés par Mozart à Joseph Haydn. On entre dans ce délicieux post- scriptum comme on s’introduirait dans une conversation animée, gracieuse et mouvementée."

Pour lire l'intégralité de la critique, cliquez ci-dessous.

Pizzicato mag enthousiasmé par l'album "B-Side" de la Camerata Alma Viva !

"Die Camerata Alma Viva trägt ihren Namen nicht zu Unrecht. Die Streicher des Ensembles spielen tatsächlich sehr lebendig [...] Die Camerata spielt federnd und mit erfrischendem Drive. Auch eine Portion Drama sowie, in den langsamen Sätzen, viel Sensibilität bereichern das rhetorische Spiel der jungen Musiker. Dass dabei auch Mehrwert geschaffen wird, zeigt die äußerst spannende und packende Darbietung des Monti-Czardas."

Pour lire l'intégralité de la critique (en allemand), cliquez ci-dessous.

Coup de coeur de Philippe Cassard pour l'album "Pour Barbara" de Guillaume de Chassy !

"L'un des plus beaux albums de piano de ces derniers mois [...] Voilà un hommage à Barbara qui me touche au plus profond, qui va à l'essentiel. [...] Quelle sonorité ! La richesse, la subtilité des accords, quasiment hypnotiques à certains endroits. On entend les influences de Messiaen, Art Tatum, Thelonious Monk, Bill Evans... L'art de célébrer, comme il faut, avec dignité, classe et poésie, une grande artiste."

Pour écouter la chronique dans son intégralité, cliquez ci-dessous et allez à 1h sur le replay.

L'album "B-Side" de la Camerata Alma Viva dans la sélection de Libé !

"La Camerata Alma Viva se lance dans [...] à la rencontre des divertissements mozartiens. Les seize instrumentistes s’attaquent aux K136, 137  et 138, que Mozart composa à 16 ans, presque vieux, et en font ressortir la fougue des presti et la profondeur des andante [...] Le flot musical chavire sans cesse d’un extrême à l’autre et multiplie les contrastes, mené par une indéniable envie de jeu"

Pour lire la critique en entier, cliquez ci-dessous.

Pages

Partager cette page