Presse

Radio Nova recommande le nouvel album de Titi Zaro !

Chaque jour, Nova met un coup de projecteur sur une nouveauté. Trouvaille du jour, et titre à l'honneur : Gawé, extrait de "L'Hymne des louves", de Titi Zaro.

"Album d'une éclatante luminosité" - L'Alsace

"Avec beaucoup de vivacité et d'ampleur, le quintet s'élance dans la Sonate à Kreuzberg en insistant sur sa couleur "rock'n'roll anachronique". Non moins audacieux de par ses alternances climatiques, le Quatuor n°3 complète cette heure musicale"

"Ce CD est un bel hommage à [Britten]" - Musikzen

" Cyrille Dubois nous dit que c’est avec Britten qu’il est entré dans le monde du chant. Fait d’œuvres rares, ce CD est un bel hommage à celui, nous dit-on aussi, qui réinventa la musique vocale anglaise au XXème siècle."

 

Marc Vignal pour Musikzen

"Une puissance décoiffante" - Classique c'est cool

"L’auditeur habité aux sonorités épurées du violon et du piano est tout d’abord étonné puis très vite séduit par la force expressive de l’ensemble composé de deux violons, un alto et deux violoncelles. L’engouement du Quatuor Zaïde avec le renfort de Bruno Delepelaire (violoncelle solo du Berliner Philharmoniker) y est sans doute pour beaucoup, les artistes jouant des contrastes et avec une puissance décoiffante."

 

Hugues Rameau-Crays pour Classique c'est cool

"La riche palette sonore d’Aurélien Dumont par l’Ensemble 2e2m" - ResMusica

"Tide, troisième monographie consacrée à Aurélien Dumont, fascine immédiatement par la finesse et la diversité de ses sonorités."

 

Guillaume Kosmicki pour ResMusica

5 étoiles pour Ludwig sur ON-mag.fr

" Les quatre jeunes femmes du Quatuor Zaïde font assaut d'élans passionnés, avec l'appoint sensible du celliste français Bruno Delepelaire, premier pupitre au Berliner Philharmoniker. C'est presque enivrant à telle allure et bien dionysiaque, de surcroît formidablement joué."

Jean-Pierre Robert, pour ON-mag.fr

Le Quatuor Zaïde chez Musikzen

"Le côté virtuose et virevoltant de [la sonate à Kreutzer] est ainsi atténué au profit d’accents plus graves, plus profonds, qui confèrent aux passages les plus lents un caractère presque schubertien"

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

4 Diapason pour l'album "Ludwig" du Quatuor Zaïde

"Sonorités pointues, beaux contrastes dynamiques, articulations nettes, tempos presque toujours très vifs, inflexions nerveuses : tout contribue ici à restituer l'énergie dévastatrice, la puissance tellurique de l'original"

 

Diapason enthousiasmé par la découverte de la transcription pour quintette à cordes de la Sonate à Kreutzer !

Un' "intensa interpretazione, densa di emozioni" - Grey Panthers

"Les Pléiades evocano olimpicamente, in un’eterea ma intensa interpretazione, densa di emozioni, le inquietanti ed audaci armonie che tanto scandalizzarono il pubblico viennese dell’epoca"

Par Ferruccio Nuzzo

 

Découvrez la critique en italien dans son intégralité sur le lien ci-dessous

Toute la Culture recommande l'album "Ludwig" du Quatuor Zaïde !

"Le quatuor Zaïde propose une interprétation mythologique, grecque, mais aussi nietzschéenne de l’œuvre de Beethoven en explorant l’aspect dionysiaque avec Bruno Delepelaire, le premier violoncelliste du Berliner Philharmoniker, dans une transcription pour quintette à cordes de la célèbre Sonate n°9 en la majeur dite « Sonate à Kreutzer« . Les cordes s’envolent avec une fougue dionysiaque, comme si le dieu avait volé avec Prométhée le feu pour le donner aux humains [...] Un disque qui réveille, séduit et fait du bien"

 

Y.H - Toutelaculture.com

 

 

Le Quatuor Zaïde invité de la RTBF dans "Demandez le programme"

A l'occasion de la sortie de leur 5e album, consacré à Beethoven, Camille de Rijck reçoit le Quatuor Zaïde à son micro !

 

Pour écouter le replay, cliquez ci-dessous.

Belle critique de Musicologie.org pour les Canticles de Britten

Un étrange voyage où les délices de l’amour sensuel rencontrent parfois avec volubilité, plus souvent avec gravité, une spiritualité aussi incandescente [...] Un voyage musical et vocal dont l’extrême richesse promet la surprise et l’éblouissement — « la nouveauté est la condition de la jouissance » nous rappelle Sigmund Freud — à chaque ligne des partitions.

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

Pages

Partager cette page