Presse

Musikzen conquis par Flute Transcriptions

"[...] La Sonate en sol mineur pour violon et piano de Debussy fascine par sa liberté de ton et la fusion qu’elle opère entre les deux instruments, jusqu’aux notes doublées du « Finale » – et que restituent pleinement les interprètes qui signent en outre cette version."

Franck Mallet - Musikzen

Une superbe critique de The Angels sur ResMusica !

"La transparence des textures sonores portée dans une fusion des voix superbe, la flexibilité idéale dans la conduite des voix pour porter une pensée artistique complexe… Entre rationnel et mystique, entre intellectualisation et intuition, la voix des anges des Métaboles se met au service d’un disque magistral."

Charlotte Saulneron - ResMusica

4F Télérama pour The Angels, des Métaboles

"Souples, claires et chalereuses, les voix des Métaboles sont aussi capables d'intervenir en solistes et d'assurer la pureté des lignes de chant, que de se fondre dans la polyphonie chorale. Elles font merveille dans ce répertoire d'une modernité sans âge [...]."

Sophie Bourdais - Télérama

Saxophonie dans l'Alsace !

"Le Quatuor Ellipsos s'intéresse au répertoire méconnu de Fernande Decruck […]. Saxophonie est justement l'une de ses œuvres […] qu'Ellipsos s'approprie avec élégance, raffinement, et même… une part de mystère."

L'Alsace

Les compositions de Camille Pépin séduisent les Echos

"Si elle peut déployer de longues plages de mélancolie, la compositrice sait également animer sa musique d'une pulsation irrésistible […]. Ce sens du rythme, elle l'acquiert en pratiquant la danse et en écoutant les trépidations de notre monde."

Philippe Venturini - Les Echos

The Angels continue de séduire la critique

« On retrouve dans ce disque la pureté de la ligne et le cisèlement des chœurs des Métaboles, sous la direction de Léo Warynski, dans un programme qui fait dialoguer les époques, la polyphonie de la Renaissance et du baroque avec celle de la musique contemporaine, mise en miroir qui compte parmi les marques de fabrique de l’ensemble français et de son directeur musical. »

Toute la culture

Ludwig séduit toujours autant Outre Rhin !

"Le Quatuor Zaide se produit ici avec Bruno Delepelaire, 1er violoncelle solo du Philharmonique de Berlin. Le résultat est à la fois impressionnant et inédit. De nombreux détails de la partition prennent tout leur sens dans le quintette, surtout lorsqu'ils sont joués avec autant d'engagement et de cohérence musicale."

Martin Demmler - Fono Forum

Un article à retrouver en intégralité dans le numéro du mois de mai.

Une belle critique pour Wagnermania

"La première bonne nouvelle est que l’artiste américain de 38 ans, directeur musical et chef principal de l’Orchestre depuis la saison 2019-2020, toujours attentif à ses chanteurs, ose. Les extraits de Parsifal, Tristan und Isolde et Die Walküre mettent particulièrement en avant les sonorités de l’ensemble où les musiciens sont attentifs aux atmosphères précisément dessinées."

Hugues Rameau-Crays - Classique c'est cool

Haïti mon amour dans la séléction du Monde !

"La sonorité sensuelle de la pianiste, son jeu élégant et solaire, son rebond rythmique rendent justice à ce territoire parmi les plus pauvres, qui a su garder sa culture. […] Un disque émouvant et nécessaire"

Marie-Aude Roux - Le Monde

Une belle critique de The Angels des Métaboles

"L’esthétique est fascinante, alliant le chant grégorien simple et hypnotique au kaléidoscope des harmonies modernes. Il résulte de ce mélange une musique d’une grande majesté, qu’on écoute comme on regarde un vitrail dans une église : à chaque pas, on y découvre une lumière nouvelle."

Olivier Delaunay - Classique mais pas has been

Haïti mon amour dans le quotidien emblématique québécois Le Devoir !

"Avec son album Haïti mon amour, la pianiste franco-haïtienne Célimène Daudet nous fait découvrir les musiques de Justin Elie, d’Edmond Saintonge et de Ludovic Lamothe, surnommé « le Chopin noir ». Plus d’une heure de musiques cultivées, poétiques et dansantes."

Christophe Huss - Le Devoir

Une superbe critique de Saxophonie du Quatuor Ellipsos

"C’est une musique d’un abord très aisé et on a la fausse impression  de l’avoir toujours entendue. C’est absolument charmant et on sait combien les quatre membres du quatuor sont talentueux : que de belles sonorités, à la fois chaudes et élégantes. Une grande réussite."

 

Thierry Vagne

Pages

Partager cette page