Presse

Reviviscence : Mozart intimiste - Musikzen

"Bien avant qu’Out of Africa, le film de Sydney Pollack, le transforme en tube planétaire, ce concerto nous chuchotait déjà beaucoup de choses que nous avions envie de croire, de la tendresse, de la sérénité et de la mélancolie. Et l’on a beau l’avoir entendu cent fois, à chaque audition, il crée la même bouffée de bonheur. Lorsque l’interprétation le rapproche d’une atmosphère chambriste, on a même l’impression qu’il est joué pour nous, rien que pour nous. Tel est ce bel enregistrement, simple, aérien, fondé manifestement sur le plaisir de jouer et le désir d’entraîner l’auditeur avec soi."

Gérard Pangon

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez sur le lien ci-dessous.

Mozart par Julien Hervé, un CD de haut cru pour On Mag

"Mozart et la clarinette : voilà une grande et belle histoire d'amour. Ce CD réunit opportunément, et logiquement, deux œuvres instrumentales que tout rapproche : le Quintette et le Concerto, écrits à la demande et pour l'ami et frère de Loge Anton Stadler. Dans des interprétations très inspirées, qui renouvellent notre perception de ces éternels chefs-d'œuvre.

[...] Le français Julien Hervé, clarinette solo de l'Orchestre Philharmonique de Rotterdam, confesse combien aborder les deux œuvres phares est intimidant et essentiel à la fois. Il les joue [...] avec une rigueur alliée à une évidente empathie. Voilà assurément une personnalité marquante : les accents sont d'une extrême justesse de ton et le legato est enviable."

Par Jean-Pierre Robert

Pour lire la suite, cliquez sur le lien ci-dessous

"Haydn retrouvé" par Benito Pelegrin

"Un disque lumineux et sympathique : lumineux par la musique de Haydn, sympathique parce qu’il est interprété pas le JOA, le Jeune Orchestre de l'Abbaye aux Dames, créé en 1996, formation, unique en Europe, qui permet à de jeunes musiciens internationaux en fin d’études et en début de carrière, de se frotter à la musique classique sur instruments d’époque. Un prix a couronné leur jeu libre et rigoureux. Dans un souci d’authenticité, ils jouent, comme autrefois, pour retrouver un esprit de liberté, mais avec une rigueur chambriste, sans chef d’orchestre : « chacun est leader et chacun a une part de responsabilité au sein de l’ensemble », dit Raphaël Pidoux qui signe avec eux cet enregistrement."

 

Critique à retrouver dans son intégralité sur le lien ci-dessous.

L'album Schubert/D'Adamo dans la sélection de Benito Pelegrin

"Voici un disque séduisant et dérangeant. Séduisant, car il a à son programme le bouleversant Quintette en ut majeur, D. 956, immense quintette à cordes composé par Schubert durant l'été 1828, deux mois avant sa mort : il ne l’entendit jamais exécuter. Dérangeant car, pour y arriver, il faut se laisser immerger, submerger, emporter par Sur vestiges, que le quatuor Béla, ces quatre garçons dans le vent, ont commandé au compositeur contemporain franco-argentin Daniel d’Adamo, né en 1966 : un autre quintette pour permettre d’adjoindre à leur formation, deux violons, alto et violoncelle, le violoncelle de Noémi Boutin. Inversant la chronologie, cette œuvre puissante devient en sorte un douloureux prélude d’aujourd’hui à cette musique d’hier et de toujours. (...) l'impression en est forte à la seule audition, sa finalité après tout. Nous n'en pouvons exprimer les sensations, fortes, troublantes, en sons plus qu'en sens."

 

Critique à retrouver dans son intérgralité sur le lien ci-dessous.

La Camerata dans la sélection de Benito Pelegrin

"En tous les cas, le résultat est des plus dynamiques, exaltant même. La première partie du CD réunit les trois délicieux Divertimenti de Mozart, composés en 1772 à l’âge de seize ans, véritables joyaux joyeux du répertoire pour cordes, pleins de fougue et même de fraîche fureur juvénile : en Fa Majeur K.138, en Si b Majeur K.137 et en Ré Majeur K.136.

La seconde partie présente tous les arrangements originaux du groupe, très virtuoses, très recherchés en sons et couleurs, réalisés par le violoniste Eric Mouret :  Händel, Passacaglia ; Kabalevsky, Valse. Et nous nous quittons, arrangée aussi par Mouret sur cette Czardas, danse hongroise, de Monti, qui commence comme une lente caresse voluptueuse et finit comme un coup de cravache dans l’ivresse vertigineuse d’un grand galop"

Critique à lire dans son intégralité sur le lien ci-dessous.

1893 dans la sélection de Benito Pelegrin

"Le premier disque est gravé par le Quatuor Varèse, un ensemble multi primé qui se voue à défendre justement la musique pour quatuor. Leur CD, label NoMadMusic unit des quatuors de Dvorak, Puccini et Debussy sous la date commune de l’année de composition : 1893."

Pour en lire plus, cliquez sur le lien ci-dessous

Toumanian Mek dans la sélection de Benito Pelegrin

"C’est une magnifique découverte de la musique arménienne pour ceux qui ne la connaîtraient pas. Les musiciens connaissent Aram Khachaturian (1903-1978), présent ici par une pièce de ballet. On connaît aussi Komitas (1869-1935) qui a fouillé dans les racines folkloriques de la musique arménienne. Voici un passage d’une danse tirée de ses Miniatures  sont des plus séduisantes. Mais hors ces deux musiciens connus, on découvre un quatuor inédit compositeur contemporain, Ruben Altunyan (1939) et trois chants amoureux de Sayat-Nova (1712-1795), un barde fameux dans le Caucase. Mais on ne résistera pas à la elle découverte de la nostalgie de Gusan Sheram (1857-1938) chanté avec un charme envoûtant par un chanteur compositeur , Dan Garibian."

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez sur le lien ci-dessous

L'album "1893" du Quatuor Varèse à l'honneur dans "En Pistes"

"Un bien beau disque, que j'attendais avec impatience, car on avait eu un 1er disque très élégant, très réussi en 2016. Ce 2e album, intitulé "1893", avec 3 oeuvres fascinantes qui gravitent autour de cette période, est très beau, très bien enregistré."

Pour (ré)écouter la critique enthousiaste de Rodolphe Bruneau-Boulmier dans l'émission "En pistes", cliquez sur le bouton ci-dessous.

4 étoiles Classica pour l'album "Schubert & D'Adamo" de Noémi Bouti & Quatuor Béla !

"Entres murmures, frissons et sursauts, les interprètes dialoguent, s'opposent, sculptent l'espace [...] démontrant leur familiarité avec le langage contemporain. Et l'on retrouve le même climat cosmique, le même art de la demi-teinte, dans ce Schubert poétique, en eaux troubles, qui dessine son chant en estompe."

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous.

 

"B-Side" album de la semaine sur RBB Kultur

"Viel Mozart und ein bisschen Händel, Kabalewskij und Monti: Werke von diesen vier sehr unterschiedlichen Komponisten auf einer CD. Auf den ersten Blick wirkt es wie ein wildes Potpourri. Ein junges Streichorchester aus Genf, die Camerata Alma Viva, hat mit seinem Album "B-Side" eine hörenswerte CD gemacht."

Chronique en allemand à écouter en cliquant ci-dessus 

Hommage au(x) quintette(s) de cuivres sur ON Mag

Ce disque se veut un hommage à la musique pour cuivres dont l'essor remonte à la fin du XIXème siècle, singulièrement sous la forme du quintette. Les pièces ici retenues sont jouées avec brio par les musiciens de l'ensemble Les Siècles, sur instruments d'époque, ce qui leur donne un cachet tout particulier.

Pour lire la critique, cliquez sur le lien ci-dessous !

Entretien avec Raphaël Pidoux sur Classicagenda

Retour avec Raphaël Pidoux sur l'enregistrement des Concertos pour violoncelle de Haydn avec le Jeune Orchestre de l'Abbaye aux Dames.

Entretien mené par Frédéric Hutman à découvrir sur le lien ci-dessous :

Pages