Presse

Superbe critique des Canticles de Britten dans l'Alsace !

Pour lire la critique, cliquez ci-dessous

Les Concertos de Stravinsky et Corigliano sur Opus Klassiek

"Favier heeft met de formidabele technische moeilijkheden in Stravinsky geen moeite en ze wordt uitstekend gesecondeerd door het Luikse orkest onder Adrien Perruchon"

par Siebe Riedstra

 

Découvrez la critique en néerlandais dans son intégralité sur le lien ci-dessous

Superbe critique de l'intégrale Bach de S-M Degand et V.Cochard par Musicalifeiten

"Alles klinkt overdacht, innemend en goed verzorgd."

 

Découvrez la critique en néerlandais dans son intégralité sur le lien ci-dessous

5 étoiles pour Degand et Cochard sur ON-mag.fr

"Les Sonates pour clavecin obligé et violon de Bach constituent un ensemble d’œuvres d'une immédiate séduction, tant l'art de la conversation en musique y est maîtrisé à la perfection. Violaine Cochard et Stéphanie-Marie Degand en livrent une interprétation d'un poli instrumental et d'une plasticité qui placent cette nouvelle version aux côtés des références au disque."

 

Jean-Pierre Robert pour ON-mag.fr

 

"Un disque à garder, et à partager" - Le Monde

"Rebond rythmique, joie de respirer ensemble, lignes de chant accordées, tout est simple et naturel, comme si la musique, toutes cordes confondues, coulait de source. Un disque à garder, et à partager."

 

Marie-Aude Roux, Le Monde

Diapason d'Or pour S.M Degand & V. Cochard !

"En abordant ces sonates comme le cheminement de vies placées sous le signe du partage, Stéphanie-Marie Degand et Violaine Cochard y dispensent une immédiateté chaleureuse qu'on ne trouvait à ce point dans aucune autre version ; elle l'installe pour longtemps dans nos coeurs, et parmi les sommets de la discographie."
 
À retrouver dans le numéro de septembre du magazine Diapason.
 
Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous

Le disque du jour - L'Alsace

"En choisissant les six sonates pour clavecin et violon de J.S. Bach, le duo remet en lumière un répertoire baroque qui n’en finit plus de défier le temps.

« La musique de Bach s’est imposée comme une évidence », disent-elles tout en soulignant sa modernité. L’archet se faufile avec grâce et légèreté sur les trames que tisse le clavier. De mouvements « allegro » en « adagio », toute la palette baroque est passée au crible sur ce double CD aux reflets contemporains. Avec le tandem Degand-Cochard, Bach ne prend pas la moindre ride."

 

T.B. - L'Alsace

"L’archet magique d’Amanda Favier" - Toute la culture

"La violoniste Amanda Favier privilégie toujours un choix audacieux pour constituer son répertoire. Pour ce disque, elle a d’abord envisagé un programme tout Stravinsky (ce qui est déjà original pour un album de violon) mais le Concerto « The Red Violon » que John Corigliano avait composé pour le film éponyme (Oscar de la meilleure musique de film en 1999) vient finalement compléter l’enregistrement. [...] L’Orchestre philharmonique royal de Liège, dirigé par Adrien Perruchon, est ici un partenaire idéal de la violoniste dont le jeu expressif est magnifiquement mis en relief, même dans un tutti sonore impressionnant."

Par Yaël Hirsch, Paul Fourier et Victoria Okada, Toute la culture

 

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous

"Une compositrice à suivre" - Resmusica

"S’inspirant du poème éponyme de Robert Frost, The Sound of Trees est un double concerto pour clarinette et violoncelle nous conviant  à un voyage dans une véritable foret de sons. Une composition immédiatement accessible, portée par une dynamique pleine d’allant, une rythmique très appuyée (percussions), un phrasé assez descriptif et tourmenté (cinématographique ?), des ostinatos captivants et des sections répétitives rappelant Steve Reich qui renforcent la sensation prégnante d’envoûtement."

Par Patrice Imbaud, Resmusica

 

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous

"Desserts gourmands" - Utmisol

"C’est un plaisir de goûter à cette carte de dix-huit instants de légèreté, d’apesanteur souriante ou nostalgique où l’auditeur admire moins la technique accomplie qu’il ne savoure le bonheur offert, l’émoi partagé. Après la concentration, la tension du concert, s’exhalent dans ces précieuses bagatelles la liberté apaisée du musicien, la grâce ludique d’une musique sans d’autre ambition que la séduction, sans d’autre fin qu’un extrait d’émotion distillée: ainsi des Mendelssohn, Korngold, Achron, Fauré, Foster. S’en lasse-t-on? Pas une seconde et le miracle de ce disque est de renouveler incessamment la surprise, de susciter constamment le goût du revenez-y, de braver le risque du péché (de gourmandise)."

Par Jean Jordy, Utmisol

 

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous

Camille Pépin compose avec la forêt - RFI

"Auréolée en 2020 d'une Victoire de la musique classique en composition pour "The Sound of Trees", Camille Pépin [est venue] présenter son deuxième album [dans l'émission "Vous m'en direz des nouvelles"]"

Retrouvez le replay de l'émission sur le lien ci-dessous

5 diapasons pour "Messe noire" !

"Après un remarquable Live II des Préludes de Debussy, [Célimène Daudet] captive à nouveau, par sa sonorité d'une grande concentration et sa manière de créer des ambiances énigmatiques - superbe Lugubre Gondola II."

Bertrand Boissard, Diapason

 

Pour lire la critique dans son intégralité, cliquez ci-dessous

Pages