Concert à écouter : Ypokosmos !

Une composition résolument contemporaine pour évoquer le rebetiko, musique des marges, des laissés pour compte et des musiciens errants, divertissement des pickpockets, des mendiants ou des réfugiés. Création du Festival d'Ile de France, à écouter en exclusivité sur NoMadMusic !

 

Note : le fichier étant assez long, nous vous recommandons de l'écouter sur un ordinateur, avec une connexion wifi.

Note d'intention du compositeur :

J’ai grandi avec le rebetiko, j’ai connu cette musique pendant la période de sa redécouverte dans les années 1970, quand différents groupes de jeunes musiciens ont essayé de reprendre ses chansons et retrouver leur son authentique. Malgré moi, ses mélodies, ses rythmes, ses formes improvisées et ses danses ont fait partie de mon quotidien sonore. Les chansons étaient des éléments de partage et des sources d’introspection.
Je n’ai réfléchi que beaucoup plus tard à son histoire, ses origines sociales, ses modes d’expression, son évolution et sa dissolution au sein de la société moderne de l’après- guerre. Je me suis méfié de son adoration aveugle par les Grecs, de son attraction exotique pour le reste du monde. Et ce n’est que très récemment, emporté par la folie de la crise économique et de ses conséquences, que j’ai retrouvé mes sensations premières en écoutant cette musique. Une actualité nouvelle, une modernité étrange, triste et évidente à la fois, se dégageaient d’elle, et toujours cette force particulière de la poésie spontanée, sincère, immédiate était présente.
Toutes ces musiques des bas-fonds urbains des années 1920, les musiques des sans-espoirs, exprimaient l’état d’esprit d’une partie du peuple grec qui s’enfonce progressivement dans la misère quatre-vingt-dix ans après. C’est ainsi que l’idée d’imaginer une forme d’oratorio à partir du rebetiko est née, comme une volonté de rendre hommage à Ypokosmos, les musiciens, les poètes, les héros des bas-fonds du passé et du présent.
J’ai voulu travailler avec leurs textes, leurs souvenirs sonores, les projections actuelles de leur travail. J’ai voulu m’inspirer de leurs chansons, reprendre cet univers poétique unique et faire surgir les points qui résonnent encore en nous. J’ai voulu faire écho à ce spleen musical si particulier, chercher à exprimer une forme d’altérité fascinante et menaçante, proche et lointaine à la fois.
J’ai voulu explorer une fois de plus les liens qui unissent les musiques populaires à la création musicale contemporaine : frayant avec des territoires musicaux où les ruptures de style et les fusions hétérogènes deviennent des outils expressifs incontournables, à l’image de l’éclatement de notre monde.

 Alexandros Markeas

 

 

ENSEMBLE TM+

Ensemble vocal et instrumental

Laurent Cuniot, direction
Gaëlle Mechaly, soprano
Sylvia Vadimova, mezzo-soprano
Paul-Alexandre Dubois, baryton
Myriam Lafargue, accordéon
Pierre Cussac, accordéon
Florent Jodelet, percussions
Vassilena Serafimova, percussions
Julien Le Pape, piano
Florentino Calvo, mandoline

CHANTEURS ET INSTRUMENTISTES AMATEURS

Chœur Lyrique du Conservatoire, Nanterre
Chœur Résonances, Suresnes
Chœurs Carpe Diem, Sannois
L’Estudiantina d’Argenteuil, ensemble à plectres