Au rythme de la soie

Le 20 septembre, le compositeur et oudiste grec Kyriakos Kalaitidizis revisite en musique la route jadis empruntée par Marco Polo, dans le cadre du Festival d'Ile de France.

Comment s'est construit le programme « Marco Polo, un voyage musical »?

Tout est parti du récit du périple de Marco Polo intitulé Le Devisement du monde, paru à la fin du XVIIIe siècle. Ce voyage qui l'a mené du Proche-Orient jusqu'en Asie du Sud-Est a été une grande source d'inspiration. Son point de vue sur les contrées traversées, les découvertes, les choses qu'il a vues, goûtées et entendues, ont été autant d'éléments pour construire le programme.

J'ai tenté d'imaginer ce que Marco Polo aurait pu enregistrer s'il en avait eu les moyens techniques, pour reconstituer en quelque sorte la bande son de cette épopée de plus de vingt ans !  

La musique de ce spectacle est donc un croisement de plusieurs civilisations ?

Tout à fait : on y entend des chants mongols, perses, grecs, mais aussi de la musique chinoise, quelques accents indiens... Cette « route de la soie » musicale est d'une grande richesse ! J'ai également composé des pièces instrumentales faisant écho à ces œuvres traditionnelles, compilées au fil de recherches dans des bibliothèques et grâce à des rencontres avec des musiciens de différentes origines. J'ai notamment le plaisir de partager la scène avec Kiya Tabassian, chanteur et joueur de sétar iranien que je retrouve fréquemment sur différents projets, également auteur de certaines pièces du programme.

Ce spectacle tourne déjà depuis quelques années, un véritable succès !

À l'image de Marco Polo, nous avons en effet pas mal voyagé avec ce spectacle ! Nous l'avons créé en 2009 à Hong Kong, et avons eu le plaisir de le produire de nombreuses fois : à la Philharmonie de Berlin, à la salle Pleyel, au Onassis Cultural Centre à Athènes, à Montréal, à Malte, au Liban, etc. Et nous sommes évidemment ravis de venir le présenter au festival d'Ile-de-France, où nous sommes invités pour la première fois !

— Hannelore Guittet

Interview Le 14 Septembre 2015 par Hannelore Guittet